Consultation médicale

Tous les symptômes dans la zone anale n'ont pas pour cause une maladie hémorroïdaire. En tout cas, si les symptômes sont répétitifs ou durables, on devrait consulter son médecin de famille ou un proctologue, c'est-à-dire un médecin spécialisé dans les maladies du rectum. Souvent, il s'agit aussi d'inflammations et de fissures, ou de replis cutanés bénins appelés marisques. En cas de maladie hémorroïdaire, il est également important de déterminer à quel stade en est la maladie. Car aux stades 3 et 4 plus sévères, une opération est souvent la solution la plus pertinente.

Bonne nouvelle: dans environ 90 % des cas il s'agit d‘une maladie hémorroïdaire au stade débutant, qu'un traitement médicamenteux avec pommade et suppositoires suffit à traiter avec succès.